Les dates importantes du Nice-Havrais

Mars 1905 : Une promesse de vente est signée par Henri Dehors, au nom des héritiers de Désiré Dehors, au profit de Georges Dufayel, pour les terrains situés entre la plage et l’avenue du Président-Félix-Faure. Ces terrains, répartis en 18 parcelles, représentent une surface totale de 13,95 hectares.

13 mai 1905 : Georges Dufayel fait établir un premier plan de lotissement par Maurice Delahaye, géomètre expert (37 rue Joinville au Havre), qui reprend les parcelles définies par les vendeurs. Les noms de rues sont en partie modifiées : la rue du Cap devient la rue Gustave Lennier, la rue du Barvalet prend le nom de boulevard Dufayel, la rue Désiré-Dehors est promue au titre d’avenue. Bordant le rivage, la rue de Saint-Denis-Chef-de-Caux laissera la place, quelques mètres vers le sud, à l’avenue des Régates ; sur le flanc ouest du futur Palais du Commerce, la nouvelle rue de la Poste. Hormis le futur immeuble de la place qui prendra le nom de Frédéric-Sauvage, le projet de 1905 inclut le Palais du Commerce, le Palais des Régates, l’ensemble des parcelles à construire et servira de référence au nouveau quartier. Sur ce plan, apparaît également le projet de ligne de tramway permettant d’atteindre les phares par le boulevard du Président-Félix-Faure.

21 janvier 1906 : Acte de vente par les Héritiers Dehors au profit de Georges Dufayel des terrains du futur « Nice-Havrais », d’une superficie de 16,55 hectares et pour un montant hors frais de 550.000 francs. L’acte de vente est réalisé par Maître Fabre, notaire au Havre, successeur de Maître Hellouin.

19 février 1906 : Dans les bureaux de l’architecte Ernest Daniel, une adjudication est attribuée à l'entreprise Jean pour les travaux de viabilité des rues, avenues et boulevards, des égouts et escaliers en granit, des conduites d’eau et de gaz à réaliser sur le quartier du Nice-Havrais ; ces travaux seront réalisés entre mars et juin 1906.

17 mars 1906 : Un décret du président Fallières autorise la création d’un jardin d’agrément entre le boulevard du Président-Félix-Faure et la rue du Cap (future rue Gustave-Lennier).

Avril 1906 : Georges Dufayel se rend acquéreur du restaurant Delamare et de la langue de terrain qui la borde au nord.

13 juin 1906 : Un engagement d’échange des terrains est signé entre Georges Dufayel et la commune ; l'homme d'affaires cède les terrains de l’ancien restaurant Delamare, permettant ainsi de créer la nouvelle place Frédéric-Sauvage, et reçoit en compensation une section du boulevard du Président-Félix-Faure.